News

[News] Sortie des Ailes de la nuit – Tome 3 Le Goût du sang

Malgré du retard dans la correction, le tome 3 arrive! Au programme, de l’action, de la passion, du mystère et de la magie, mais aussi quelques surprises à venir!
En m’excusant pour le retard de publication et en espérant que cet ultime tome vous plaira.
Date de sortie: janvier 2016

[Extrait n°2 – Les Ailes de la Nuit – Tome 3 Le Goût du Sang]

« La lune rouge, répéta Amira en insistant sur chaque mot. Ceux qui ont traversé les siècles la connaissent, l’attendent… et la redoutent. Pour les autres, je serai brève. Le phénomène, aussi connu sous le nom de lune de sang, se produit tous les cent ans, à intervalle régulier, depuis la naissance du Mal. Durant trois jours et trois nuits, la lune revête sa robe rouge et appelle le sang. »

[Extrait n°1 – Les Ailes de la Nuit – Tome 3 Le Goût du Sang]

Avis à tous les mordus! Les Ailes de la Nuit reviendront prochainement avec un troisième tome à croquer! En attendant la sortie sur le blog (téléchargement gratuit) et sur Amazon, voici un premier extrait qui je l’espère vous mettra en appétit!

 » La jeune fille frissonna. Un feu glacial couvait au creux des mains de Luke. A présent, elle sentait la froideur inhumaine de sa peau. Et pourtant, chaque caresse la plongeait dans une fièvre brûlante.
– Automne Salina, dieu que vous m’avez manqué… souffla le vampire.
Automne ne dit rien. Les mots se mélangeaient dans sa tête et sa gorge refusait de les laisser sortir. Mais ce n’était pas grave. Luke savait. Les vampires, eux, n’avaient pas besoin de mots pour connaître les sentiments des autres. Il leur suffisait de tendre l’oreille, d’écouter les battements du cœur et leur rythme, étrange mélodie organique qui chantait la peur, l’excitation, l’indifférence et même l’amour. Mauro avait l’habitude de dire que chaque cœur possédait sa mélodie, sa propre musique.
Automne leva les yeux vers Luke et sourit :
– Tu l’entends n’est-ce pas ?
– Entendre quoi ?
– La mélodie de mon cœur voyons !
Il sourit à son tour avant de retrouver son sérieux.
– Bien sûr que je l’entends. Je n’entends qu’elle depuis que tu es…
– Depuis que je suis redevenue humaine, acheva-t-elle avec une pointe d’affection.
– C’est une bonne chose, Automne, n’en doute jamais, rappela Luke en l’attirant contre lui.
– Parle-moi de la mélodie de mon cœur… » murmura-t-elle en s’abandonnant à son étreinte.
Luke prit sa main dans la sienne et passa un bras autour de sa taille. Doucement, tout doucement, il se mit à danser et à fredonner la musique d’Automne. « 

[Extrait des Ailes de la Nuit – Tome 3 Le Goût du Sang]

____________________________________

Couverture des Ailes de la Nuit – Tome 3 Le Goût du Sang

(sortie prévue: rentrée 2014)

Tome 3

____________________________________

Sortie : Les Ailes de la Nuit – Tome 2 L’Odeur du Sang

Téléchargez gratuitement la suite des Ailes de la Nuit au format PDF via le menu ci-dessus.

En espérant que la suite vous plaira! Bonne lecture à tous!

____________________________________

Couverture des Ailes de la Nuit – Tome 2 L’Odeur du Sang!

Les Ailes de la Nuit - Tome 2 L'Odeur du Sang
Les Ailes de la Nuit – Tome 2 L’Odeur du Sang

Les Ailes de la Nuit – Tome 2 L’Odeur du Sang, sortie été 2013!

Un grand merci à tous pour votre soutien, tant sur le blog, amazon, que sur les forums et les réseaux sociaux. Votre soutien m’est précieux et j’espère que la suite vous plaira!

Extrait du tome 2 – L’Odeur du Sang, chapitre premier:

« […] Automne marcha jusqu’à la fenêtre et se pencha au balcon. Un long frisson parcourut son corps nu. Un corps qu’elle n’avait pas souvenir d’avoir dénudé.
Au bas du mur s’étendait un vaste jardin, si vaste que la ville au loin n’était plus qu’une ligne déchiquetée dans le bleu irréel du ciel. Au centre du jardin, s’érigeait une immense horloge au toit pointu, curieux Big Ben dont les aiguilles caracolaient dangereusement sur le cadran.
Soudain, Automne retint un cri. Quelque chose venait de s’enrouler autour de son poignet. Quelque chose d’aussi léger que le vent et d’aussi tranchant que le verre. La jeune fille tenta de retirer sa main, mais un bras de rosier la retenait fermement, enfonçant ses épines un peu plus profondément à chaque tentative. Prise au piège, Automne cessa de lutter et contempla le sarment qui n’en finissait plus de grandir. Au milieu des feuilles assassines s’ouvrirent alors un à un les boutons de rose, minuscules étoiles de sang dans la nuit.
« Tempus fugit… tempus fugit… ! » répétait la voix avec une soudaine insistance.
[…]« 

A très bientôt!

Mégane

Publicités